• les3corps

Acouphènes : mieux les comprendre et les combattre


Un acouphène désigne un bruit entendu de manière continue ou intermittente « dans l’oreille» ou « dans la tête » sans sources sonores dans l’environnement.

Ce phénomène commun affecte environ 15 % de la population à un moment ou à un autre de la vie.

Il existe 2 types d’acouphènes : des acouphènes objectifs en relation avec une maladie de l’oreille moyenne (1 % des cas) et les acouphènes subjectifs qui représentent la majorité des cas. Dans 95 % des cas, les acouphènes n’ont aucune gravité. Elles peuvent s’accompagner d’une intolérance aux bruits (hyperacousie).

Le retentissement de l’acouphène est très variable : de la simple gêne, à l’intrusion permanente selon les individus, handicapant la vie quotidienne, l’acouphène peut affecter la qualité de vie : difficultés pour s’endormir, pour se concentrer et provoquer des états d’anxiété pouvant mener à la dépression. En plus des bourdonnements, on peut observer des céphalées, des vertiges, des écoulements nasaux, des angines et de la fièvre.

Les origines possibles des acouphènes sont très variées, c’est ce qui constitue la difficulté majeure du traitement.

Les Causes :

.

  • Perte auditive apparue suite à un traumatisme auditif (sons, bruits des machines pour ceux qui les utilisent quotidiennement) ou à l’usure de l’oreille liée à l’âge ,

  • Causes externes climatiques : ex après une exposition au vent (feng) qui va bloquer la circulation de l’énergie dans les méridiens,

  • Blocage d’énergie par des émotions telles que la colère, la frayeur, qui induisent une circulation à contre-courant de l’énergie dans l’oreille interne et une fermeture des énergies.

  • Le Tan (mélange d’humidité et de chaleur) peut lui aussi obstruer par l’humidité et le feu en rébellion. L’origine du Tan est principalement alimentaire (humidité : laitages, fritures, sucre… chaleur : ail, piment…)

  • Yang du Foie en excès par une eau des Reins insuffisante, ce qui provoque une montée de l’énergie du Foie qui usurpe le qi dans le conduit auditif.

  • Perte d’énergie qui peut induire des acouphènes par privation alimentaire ou un travail harassant qui blesse l’interne, la Rate et l’Estomac, l’énergie pure (clair du clair) ne peut plus s’élever vers les organes sensoriels, il y a stagnation de l’impur (trouble).

  • Vide d’énergie des Reins (qui sont liés énergétiquement aux oreilles) et qui ne nourrissent plus ces cavités sensorielles. Ce cas peut intervenir en cas de fatigue chronique par exemple

  • Problème structurel (notamment au niveau des cervicales C0 et C1)

  • On pourrait ajouter à cette liste les attaques par les vibrations transmises à partir des bras, vers les clavicules, le sterno-cleido-mastoidien et donc le temporal et l’oreille interne (utilisation de marteau-piqueur…).

Le diagnostique en Médecine Traditionnelle Chinoise :

  • Si le pouls est superficiel (Fu), on pense à une attaque externe (vent, froid…),

  • si le pouls est tendu en corde (Xian), on pense à une colère et à un problème de Foie avec une énergie en rébellion.

  • Si on perçoit clairement puis confusément les sons, que l’oreille perd de sa finesse, le pouls est profond ou caché Fu, cela vient des énergies à contre courant par mélancolie ou frayeur.

  • Si le pouls est fin Xi, Ruo mouillé, Chi ralenti, et que le corps a perdu sa force avec de la fatigue et de la lassitude, le teint pâle, c’est que l’énergie claire est perdue et ne peut s’élever.

  • Si par contre le teint du visage devient foncé et qu’un bruit continu dans l’oreille l’empêche d’entendre clairement, qu’il a des scotomes, l’esprit confus et les 2 pouls de rein vides (Xu), avec pertes séminales et région lombaire endolorie et raide, c’est un vide de l’énergie des Reins.

Traitement en Acupuncture :

Naturellement, pour un traitement optimum les points puncturés devront être choisis en fonction du Senti et du suivi de l’énergie chez le patient afin de s’adapter parfaitement aux besoins du corps et non pas par un choix purement mental qui n’aboutirait qu’à un traitement stéréotypé de type « recette de cuisine » comme c'est malheureusement trop souvent le cas…

  • En cas de causes externes Xié Qi (vent, froid…) :

Wai Guan 5TR en dispersion, Feng Chi 20VB et Yi Feng 17TR en dispersion éliminent le vent (feng) et libèrent la superficie du corps (biao).

Lie Que 7P en dispersion couplé à He Gu 4GI en dispersion clarifient et facilitent la circulation du Qi du Poumon ce qui assure une levée du blocage.

  • En cas de Stase d’énergie :

L’oreille est une confluence des méridiens Shou et Zu Shao Yang et du Shou Tai Yang, on peut donc employer ce qui localement favorise la bonne fluidité énergétique avec Ting Hui 2VB, Er Men 21TR, Yi Feng 17TR ainsi que Ting Gong 19IG en dispersion.

  • En cas de Tan + feu :

Feng Long 40E et Zhong Wan 12 RM en dispersion agissent sur le Tan.

Da Ling 7MC et Zhong Zhu 3TR en dispersion pour clarifier et apaise le feu du Cœur et Nei Guan 6MC en dispersion pour détendre le diaphragme.

Ting Hui 2VB en dispersion pour agir de façon locale

  • En cas de Yang du Foie en excès :

Xing Jian 2F et Tai Chong 3F en dispersion éteignent le yang du bois excessif.

Ting Hui 2VB en dispersion pour faire circuler l’énergie dans l’oreille

On peut aussi rajouter les points Xia Xi 43VB en dispersion et Tai Xi 3R en tonification

  • En cas de Perte d’énergie :

Qi Hai 6RM et Zu San Li 36E tonifient l’énergie centrale, Bai Hui 20DM stimulé par moxa fait monter l’énergie du bas du corps.

  • En cas de Vide des Reins :

Chen Shu 23V, Guan Yuan 4RM et Tai Xi 3R tonifient les R et nourrissent la racine du Qi en cas d’hypoacousie avec acouphènes.

#acouphène #bourdonnement #acupuncture

L'ensemble de ce site relève des législations françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.

Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents iconographiques et photographiques.